mardi 22 août 2017

A la vie, à la mort - Stephenie Meyer



 ______________-L'avis de Priscila-     __________


Bonjour à tous:)
On se retrouve aujourd'hui avec la chronique d'un livre qui a un peu fait parlé de lui, vous l'avez vu, la ré-écriture de Twilight, le roman culte de Stephenie Meyer (avouez qu'il est culte, on a tous frissonné et pleuré dessus... moi comme beaucoup x) ). J'avais été surprise, un peu comme tous je pense d'avoir le droit à une nouvelle version du roman pour le dixième anniversaire. Si tout le monde s'attendait à quelque chose, c'était Midnight Sun (Twilight du point de vue d'Edward) et non pas ça !

J'avais choisi d'aller feuilleter quelques pages lors de sa sortie mais ce fut sans compter sur la conférence de Christophe Galfard qui était donnée au Furet du Nord au même moment et qui avait comme sujet passionnant : l'Univers. J'avais alors finalement délaissé le livre pour m'intéresser à la conférence...
Il n'y a que quelques jours, en me demandant ce que je pourrais bien lire sur ma liseuse, au travail, que je suis retombée dessus et me suis finalement dit que ça pouvait être une lecture facile (dans le sens où l'histoire serait sensiblement la même et que ça serait alors plus simple d'être coupée en plein milieu de ma lecture pour retourner travailler).

L'auteur nous laisse quelques explications au début du livre, notamment sur la fin différente relative au genre du personnage... j'ai été assez perturbée par le prénom du personnage : Bella devient Beau, Beaufort... j'ai trouvé ça ridicule... Désolée, mais si le but était de garder un prénom raccourci, autant en changer pour le coup d'autant qu'on a plus le délire de Tentation tout autour de l'origine linguistique de Bella... Ce n'est pas passé chez moi xD
J'ai eu aussi du mal au début, j'oubliais assez fréquemment que ce n'était plus Bella et c'est assez inconfortable d'autant que pour ma part les réactions masculines sont soient inexistantes, soient une pâle vraisemblance. J'ai trouvé qu'on était parfois trop proche du caractère de Bella pour après se voir jeter un vocabulaire un peu plus brut de décoffrage qui pour le coup semble le cliché du mec adolescent. 

Enfin, le changement de genre et de nom des personnages m'a franchement perdue, je n'arrivais pas à me restituer qui était qui, j'avais une sensation de confusion permanente dès qu'il y a plus de deux personnages autres que Beau et Edythe.

J'ai été moins absorbée par ma lecture, j'ai trouvé Edythe moins intéressante qu'Edward, moins mystérieuse et moins subtile. J'ai zappé plusieurs passages de description aussi (honte sur moi).
Je ne vais pas m’appesantir sur le style de l'auteure, je n'ai rien relevé de particulier cette fois.
Quand à la fin de cette ré-écriture, j'ai été déçue que l'auteur choisisse cette facilité, j'ai été déçue par la vitesse de mis en place. J'ai été déçue car même si elle a essayé de nous faire ressentir la douleur physique de Beau sur plusieurs pages, j'ai trouvé ça maladroit et long. Je comprends qu'elle choisisse de ne pas faire souffrir (d'un point de vue aussi psychologique) Beau autant que Bella au cours des tomes suivants mais j'aurais trouvé intéressant de laisser la fin ouverte de Twilight ne serait-ce que pour laisser aux lecteurs l'imagination de tourner les autres tomes en gardant Beau à l'esprit. Et si on avait gardé la même histoire ? Que serait devenu le tome quatre ?

Je pense qu'il ne vaut mieux pas lire cette ré-écriture en restant marquée par Twilight, la lecture en devient alors moins agréable...


6,75 / 10
Votre note ? Votre avis ?



dimanche 20 août 2017

This Week n°65


Bonjour à tous!
Encore une fois, comme le blog n'est pas au comble de son activité pendant les vacances d'été, nous avons préféré attendre 2 semaines avant de faire ce bilan :)
Nous en profitons d'ailleurs pour vous informer que nous le ferons désormais le dimanche au lieu du mardi (ce qui est, tout compte fait, beaucoup plus logique xD)!



✖ Côté lectures:
* Priscila a lu la réécriture de Twilight: A la vie A la mort de Stéphenie Meyer. Elle a aussi lu le 3ème tome de La Passe-Miroir de Christelle Dabos. Depuis, elle est penchée sur La Maison de Soie d'Anthony Horowitz.
* Gabrielle avance dans son programme de lectures de philo, elle a cependant laissé tomber La Métaphysique d'Aristote, trop compliqué pour elle, et compte acheter plutôt un commentaire de l'oeuvre. Elle lit en parallèle Le Symbole Perdu de Dan Brown ,livre que lui a choisi Priscila pour août!


✖ Côté articles:
Cette semaine, nous vous avons chroniqué 2 dystopies:
- Sweet d'Emy Laybourne, cette fois-ci par Gabrielle!
- Le 2nd tome de La Passe-Miroir, que Priscila dévore depuis juillet!
Mais Priscila vous a aussi chroniqué 2 livres de développement personnel:
- Conditionnés pour trop manger, qui l'a laissé sur sa faim (sans mauvais jeu de mot ;) )
- Miracle Morning, qu'elle compte d'ailleurs tester dès septembre!
Et bien entendu, notre bilan du mois de juillet!


✖ Côté vidéo:
Vous avez du coup 2 vidéos dans ce bilan: Prisicla vous montre les goodies qui ornent sa bibliothèque, et Gabrielle vous parle de ses lectures de cours pendant les vacances!





Gros bisous à tous et à bientôt!
Gabrielle et Priscila

dimanche 13 août 2017

La Passe-Miroir T2: Les disparus du Clairdelune - Christelle Dabos




 ______________-L'avis de Priscila-     __________


Hello tout le monde !
Je suis heureuse de vous retrouver pour la chronique du second tome de ma série de l'été (oui, c'est ma découverte de l'été et je dois remercier Gaby d'avoir choisi cette lecture pour moi à l'occasion de notre challenge : nous nous choisissons mutuellement un livre chaque mois). Vous le savez, j'ai beaucoup aimé le premier tome que j'avais lu au mois de Juillet et j'avais vraiment hâte de continuer la série et découvrir tout ce qui se tramait dans cette incroyable Citacielle !

Je dois dire que cette série me surprend beaucoup, je n'étais pas très enchantée quand Gaby a choisi la lecture du tome 1 et les a priori que j'avais avec la chronique de Morgane ont été balayés par ma propre bonne lecture et j'ai été contente de finalement beaucoup apprécier. D'autant que j'avais un peu de préjugés puisque ce livre et son auteur ont remporté le prix Gallimard et que j'ai plutôt du mal à me tourner vers les livres primés pour la simple raison que j'ai longtemps lu des livres qu'on ne prime généralement pas...

J'étais impatiente de reprendre cette série là où je l'avais laissée et je n'ai vraiment pas été déçue. Si j'avais adoré les intrigues de cours lors du premier tome que l'auteur menait avec brio, je dois reconnaître cette fois une foisonnante imagination à Christelle Dabos, et un sens de construction de son roman vraiment parfait ! J'ai adoré la mythologie qu'elle développe autour de son univers, univers foisonnant lui aussi : de personnages aux pouvoirs stupéfiants, de lieux incroyables, d'intrigues encore plus accaparantes et ce « Dieu » j'adore ! Chaque jour, chaque midi c'était un peu plus un calvaire de devoir lâcher ma lecture pour aller travailler... j'ai fini le dernier jour par carrément lire dans le bus ! (Ce que je ne fais jamais parce que ça me rend malade : soit dit en passant, avec la liseuse et en ne regardant jamais la route c'est mieux, allez savoir pourquoi xD).

J'ai aussi beaucoup aimé ce tome parce que le personnage s'affirme un peu plus, j'adore la relation un peu conflictuelle qu'Ophélie a avec Thorn (comme je vous l'avez dit j'étais un peu spoilée sur ça...). J'aime bien les autres personnages aussi, cachant leurs blessures, leurs fêlures chacun à leur façon, je pense qu'un des rares personnages auquel ne me m'accrocherai pas est la mère d'Ophélie mais bon... la faute est due à la situation dans laquelle elle se retrouve.

La fin en cliffhanger m'a achevée. Une torture. En même temps, je m'y attendais mais c'était d'une façon inattendue et j'ai été très déçue de ne pas avoir le tome 3 sous la main. Je sais cependant que si je tombe dedans ça sera plus difficile encore puisque la série ne s'achèvera pas avec celui-ci et qu'il me faudra sûrement attendre plus d'un an avant d'en lire un quatrième... même si ça ne m'a pas empêché d'aller lire le résumé au Furet du Nord et d'en être encore plus impatiente xD

Une très bonne découverte cet été même si je vous recommande chaudement de profiter de cette lecture en l'hiver, cette série me donne envie de lire roulé dans un plaid avec un bon chocolat chaud !


9 / 10
Votre note ? Votre avis ?

vendredi 11 août 2017

Miracle Morning - Hal Elrod



 ______________-L'avis de Priscila-     __________


 Bonjour à tous :)
Aujourd'hui j'avais envie de vous parler d'un livre de développement personnel. Il se trouve que l'histoire de la lecture de ce livre est un peu compliquée pour moi xD et un peu longue, préparez vous à la chronique à rallonge. Il se trouve que je connais le Miracle Morning depuis plus d'un an, c'est à dire, depuis que je connais le Bullet Journal. Beaucoup de personne qui ont adopté ce système se sont aussi lancées dans le Miracle Morning et forcément, il me fallait comprendre ce qu'était cette chose qui revenait sans cesse dans les Trackers !
Je me suis donc renseignée sur plusieurs sites et j'ai vite trouvé que cette méthode ne me conviendrait pas même si le principe était sympa !

Et puis, il y a deux mois, Gaby est venu me dire qu'elle avait lu ce livre, me demander si je connaissais et me dire qu'elle allait essayer. Je vous avoue maintenant, avec, du recul, avoir répondu sur un ton qui disait à peu de chose près : « Oh non ! Pitié fous-moi la paix avec ça, je suis incapable de me lever plus tôt, j'ai besoin de 8h de sommeil, c'est pas pour moi ! ».
Désolée Gaby xD comme qui dirait, y'a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis...

Il se trouve qu'il y a une semaine, j'ai plus ou moins pris conscience que mon emploi du temps allait être totalement bouleversé, moi habituée à aller à la fac au matin et faire mes Tps/EDs l'aprèm, j'allais devoir les faire au matin et n'aller en cours qu'à partir de la seconde semaine parce que je rentre en 4è année et que c'est comme ça...
Je déteste cet emploi du temps pour l'avoir vécue les deux demie-année de mes PACES... Je ne suis alors vraiment pas productive contrairement à quand j'ai toute l'après-midi pour faire ce que j'ai à faire. Il me fallait donc trouver une source de motivation suffisante pour devenir productive le matin et voire même réussir à me lever plus tôt que 6h, heure habituelle où je me lève (7h quand je n'ai pas cours et peu de choses à faire, 8h environ quand je fais la grasse mat... Mon corps est assez matinal).

Et comme après avoir lu Consommer pour trop manger, je n'avais pas été assez satisfaite et voulais lire un autre livre de réflexion ou de développement personnel, je me suis lancée ^^

J'avoue que c'est une lecture en demi-teinte pour moi, si je me suis plutôt laissée, contre toute attente, emballer par la méthode qui propose son lot d'avantage, j'ai été assez refroidie par le ton employé parfois par l'auteur et sa conception de la réussite et du succès. Comme le dit plus bas Gaby, c'est un point de vue à l'américaine : il faut se dépasser, devenir la meilleure, pour gagner plus, être plus connu et s'épanouir car c'est dans cette réussite qu'on s’épanouit... --'

Je ne suis pas du tout en phase avec ce principe de réussite matérielle et j'ai eu beaucoup de mal avec la façon dont l'auteur avait de parler de médiocrité de la vie... Remettant en question les excuses que certaines personnes qui ne vivraient pas dans un confort de vie qu'il juge adéquate, simplifiant le processus en essayant de vous faire comprendre que si vous n'êtes pas un bon employé, si votre vie n'est pas parfaite et votre compte en banque rond c'est que vous ne faites pas ce qu'il faut et choisissez de vivre une vie médiocre.
Clairement, cette partie de la conception qui l'a amené au Miracle Morning m'a franchement refroidie. Bien sur je cherche en lisant cette livre, une façon de m'améliorer, d'arriver à mes objectifs mais cette conception américanisée avec des témoignages à l'appui de l'utilité donnée parfois au Miracle Morning m'a un peu sidéré.

Néanmoins j'ai beaucoup aimé la méthode qui est centrée sur le soi : s'accorder tôt dans la journée un moment à soi pour refaire le plein d'énergie positive dans un sens, se recentrer sur ce que l'on veut pour gagner en efficacité tout en prenant soin de soi à travers la méditation, l'activité physique, les affirmations, la visualisation, l'écriture et la lecture.
Ces 6 premières rituels après le réveil matinal et plus tôt qu'à l'accoutumé m'ont beaucoup plus et j'envisage de commencer une petite routine Miracle Morning dès la rentrée avec comme programme le sport (Cardio + Yoga), la méditation, l'écriture et la lecture. En ce qui concerne la visualisation, je compte me faire un tableau physique et le regarder bien plus souvent que durant mon Miracle Morning et pour les affirmations, c'est un peu devenu un leitmotiv coutumier chez moi xD

Je vous donnerais des nouvelles de cette nouvelle routine en même temps que Gaby lorsqu'elle postera son article chronique-bilan ^^

En attendant, c'est un livre intéressant à lire pour se laisser tenter par la méthode !


7 / 10
Votre note ? Votre avis ?





dimanche 6 août 2017

Bilan du mois - Juillet 2017






______________LIVRES LUS_______________


______________LIVRES ACHETES - RECUS_____________



31 livres lus / -7 livres dans ma PAL / +5 livres dans ma bibli / -2 livres dans ma PAA





______________LIVRES LUS_______________


______________LIVRES ACHETES - RECUS_____________


2 livres lus / -1 livre dans ma PAL / +3 livres dans ma bibli / -3 livres dans ma PAA



Quel est votre bilan ? 
Bon mois d'août! :)

vendredi 4 août 2017

Conditionnés pour trop manger - Brian Wansink




 ______________-L'avis de Priscila-     __________


Bonjour ^^
Je vous retrouve aujourd'hui pour un nouvel article sur un livre qu'on pourrait qualifier d'essai sur la surconsommation, ou plutôt notre façon de réagir à ce qu'on nous propose comme nourriture. Vous le savez peut être si vous avez suivi nos dernières chroniques sur ces sujets un peu différents, je m'intéresse de plus en plus au problème de surconsommation d'une part, et de végeta*isme d'autre part. Ça a commencé avec le livre Zéro déchet de Béa Johnson, un peu sur un coup de tête, se poursuit de temps en temps avec des livres qui prônent le minimalisme et des livres sur la sauvegarde de la planète et notre impact sur elle.

J'avais eu ce livre dans un troc et je trouvais le principe intéressant, je voulais en savoir plus sur ce qui nous poussait à toujours plus consommer, à surconsommer la nourriture notamment. J'avoue avoir été un peu déçue par ma lecture car si l'auteur donne nombre d'infos sur les « investigateurs clandestins », ces petits trucs dont nous n'avons pas conscience mais qui vont conditionner nos choix au restaurant, dans les magasins ou juste au petit déjeuner ; j'ai trouvé que la prise de position sur la surconsommation n'était pas présente et j'ai regretté ce manque de lucidité par rapport à la surexploitation des ressources.

Passé cette déception, le livre est tout de même vraiment très intéressant, on y découvre au travers d'études parfois étonnantes nos automatismes, notre conditionnement face à la nourriture et c'est un  peu effrayant aussi. J'ai parfois ri devant les résultats des études mais en repensant à ma propre expérience, je me suis rendu compte que je tombais dans les mêmes pièges. Et le propre c'est que même en en étant conscient, on va tomber dedans si l'on ne change pas nos habitudes. C'est un point positif du livre : il nous invite à changer nos habitudes de consommation mais pas de façon assez poussée je trouve. Ce qu'on y apprend pour changer, est vite de nouveau noyé par une autre batterie d'études...

Un livre intéressant qui nous apprend beaucoup de chose sur notre façon de consommer la nourriture mais qui ne prend pas assez position à mon goût.


7 / 10
Votre note ? Votre avis ?